par Landry Adjai, Superviseur Terrain VaxTrac

C’est Mardi, le seul jour de vaccination des enfants dans cette clinique, jour supposé d’affluence et pourtant…
A première vue, on aurait cru que la cour du centre de santé est couverte de gazon. Tel n’est pas le cas. C’est la deuxième saison de crue qui est apparue.

Bembe-Health-Center_web
Les mères d’enfants ont de difficulté à fréquenter le centre de santé afin de bénéficier des services de soins en général et de la vaccination en particulier. Pour le programme PEV, c’est ce qui justifie le faible taux d’enregistrement des doses au cours du mois de Septembre 2015 et ceci pourrait impacter négativement le mois d’Octobre 2015.
L’état actuel de la cour du centre de santé ne m’a pas empêché de visiter les agents de santé qui travaillent dans cette clinique pour les soutenir et les encourager. Les quelques mamans retrouvées dans cette clinique n’ont pas hésité à braver la boue et l’eau pour s’y rendre et se voient décourager car l’antigène ne peut être ouvert qu’en présence de 10 enfants. C’est le VAR, et il y avait deux mamans seulement. Les agents de santé même étaient découragés et démotivés par cette situation. « La crue de cette année n’est pas comme celle des années antérieures » a déclaré une maman indignée.

Landry-at-Bembe-Health-Center_web

Je me réjouis parce que VaxTrac m’a doté des moyens de protection à 100%. Bottes bien solides, casque très solide et résistant. C’est ce qui me permet d’être avec les agents de santé de ce milieu malgré l’état de la clinique. Les agents de santé sont toujours surpris de nous voir.

C’est en cela que VaxTrac est particulière.


 

WATER AND NOT GRASS AT BEMBE HEALTH CENTER

by Landry Adjai, VaxTrac Field Supervisor

 

It is Tuesday, the only immunization day in this clinic, supposedly a busy day and yet …

At first glance, it looked like the courtyard of the health center is covered with grass. Such is not the case. The second flood season has arrived.

Bembe-Health-Center_web

The mothers have difficulty getting to the health center to take advantage of general care, and immunization in particular. For immunizations, this is what justifies the low registration rates of doses during the month of September 2015 and this could negatively impact the month of October 2015.

 

The current state of the yard of the health center did not stop me from visiting health workers who work in the clinic to support and encourage them. The few moms found in this clinic did not hesitate to brave the mud and water to get there only to be discouraged because the antigen can only be opened in the presence of 10 children. This is the VAR vaccine and there were only two moms. Even health workers were discouraged and demotivated by this situation. “The flood this year is not like that of previous years,” said a disgruntled mom.

Landry-at-Bembe-Health-Center_web

I rejoice because VaxTrac has given me the means for 100% protection; good sturdy boots, and a very solid and durable helmet. This is what allows me to be with health workers in this environment despite the state of the clinic. Health workers are always surprised to see us and this is why VaxTrac is special.